Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Noir et blanc

Publié le par Nours

Noir et blanc

Chaise en bois avec assise en paille trouée, dossiers manquants, canapé à la structure métal visible et accessible aux petits doigts, bouteille de jus d'orange sans étiquette, gâteau maison unique... le jour de mes 4 ans n'en a pas moins été une fête.

Mes parents n'étaient pas pauvres, ils faisaient même partie de la classe moyenne à cette époque, et ce n'est pas par laxisme que ces objets simples, mal fichus et sans éclat constituaient notre environnement, mais bien parce qu'à cette époque on attachait uniquement de l'importance aux choses qui en avaient. Le consumérisme, le qu'en-dira-t'on, la sécurité standardisée tout azimut, les NF, CE et autres ISO, toute cette marée boueuse uniformisante et rassurante n'avait pas encore submergé notre quotidien.

Un anniversaire qui ressemblerait à ça aujourd'hui ? Impensable...

Commenter cet article

Ceher 06/04/2015 19:00

C'est vrai, rhoooo, comme c'était doux, not' jeunesse, à lire des BD ou se construire un monde avec trois fois rien... Je me dis qu'on a eu une vraie chance de connaître une société un peu moins consumériste qu'aujourd'hui, même si c'était le début.
A l'anniversaire d'une petite de deux ans, dans ma famille il y a quelques mois, j'ai été choquée du nombre de cadeaux sur la table, que la petite ouvrait d'un air blasé les uns après les autres, sans même les regarder, avec des gestes mécaniques qui me rappelaient Charlie Chaplin dans les Temps Modernes.

Ceher 06/04/2015 21:06

C'est l'intention qui compte! Avec un papa qui se pose la question, elles ont déjà une chance que n'ont probablement pas la plupart des enfants de leur âge.

Nours 06/04/2015 20:21

Mes filles ressemblent parfois à cette petite fille. A nous de tirer partie de notre enfance "chanceuse" pour avoir de l'imagination et leur apporter de la magie d'une manière différente de celle qui marchait avec nous. Personnellement, ce n'est vraiment pas inné...

aurelie 01/03/2015 14:56

Chez moi c’était le vélo sans casque, les longues après midi à jouer dehors sans qu'un adulte ne nous surveille ! Marcher pieds nus sans craindre la grippe, partager ma chupachups avec ma cop's ! (un coup toi un coup moi miam) et aussi les escaliers sans barrières, les prises non sécurisées, la porte du four bouillante, les jeux au milieu des poneys, lapins, chèvres et oies.... on faisait du stop pour descendre de notre montagne et aller à l'école... l'été on dormait dans la tente au jardin sans aucune crainte... la liste est longue et je me demande comment j'ai survécu !!

Mais c'était bien.... oh oui, c’était bien !!

Nours 01/03/2015 21:19

Effectivement... et mon enfance dans les montagnes, avec l'arbre au dessus de la maison qui risque de l'écraser, les chèvres, les chiens, les boucs, les oies, les poules, les balades en cheval à cru en hors piste seul dans les montagnes escarpées, les journées d'ennui à jouer avec des bouts de bois, monter aux arbres, les escapades dans les paysages enneigés avec vent et congères... on st loin du confort douillet de mes 2 oiseaux. Finalement, qu'importe le flacon, on peut toujours avoir l'ivresse et éviter la cuite si on y met du sien.

photodilettante 21/02/2015 07:59

comme tu as de la chance, les miens ne m'ont laissé que du fric..pas d'autres valeurs morales qui m'allaient.. Connais-tu le livre : je suis né un jour bleu de daniel tammet..magnifique témoignage sur la différence..bon week

Nours 21/02/2015 09:26

Chance... aujourd'hui je le prends comme tel. Mais gamin, je rêvais d'avoir une maison normale, des jeux normaux, des vacances normales, un accès normal à la télé et des conditions de vie moins anxiogènes. Ce qui a été au final bon pour moi adulte m'a fortement désociabilisé enfant et a fait de moi... un nours.

photodilettante 20/02/2015 07:04

et pourtant c'est cette génération de nos parents qui a installé cette société basée sur la sécurité le profit le confort à outrance.. il est important de véhiculer des valeurs de simplicité et d'amour..en lisant ta présentation et ton combat pacifiste, je sais que tu offres à ton enfant des souvenirs qui l'aideront.

Nours 20/02/2015 07:56

Cette génération, oui... pas mes parents par contre... ils ont fini par quitter cette honorable société citadine pour aller faire des fromages de chèvre dans les montagnes, un ou deux ans après cette photo...