Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Phénix

Publié le par Nours

Phénix

On dirait un quartier déshérité des banlieues pauvres des Etats Unis ou de l'ex-bloc de l'est. Une ville fantôme vidée de ses habitants pour une raison aussi soudaine qu'obscure. Pripiat, version Europe de l'ouest. Une ville abandonnée, rongée, puis envahie par de nouveaux occupants qui prennent possession des lieux, comme de la vigne vierge grimpant sur un mur qui s'effrite, lentement.

Pourtant, c'est une petite résidence d'une ville sans histoire et dont le nom, comme beaucoup de cités dortoirs des grosses agglomérations françaises, ne colle pas vraiment avec les lieux... je vous présente "Les Floralies". Une résidence conçue par des gens qui aiment à les penser mais qui ne voudraient y vivre sous aucun prétexte.

Probable que des gens y ont été heureux dans ces blocs de béton, des enfants y ont joué, ont grandi, des hommes y ont fait l'amour à leur femmes et des femmes y ont aimé leurs hommes. La vie est capable de s'épanouir dans les lieux les plus inhospitaliers. Pourtant, si la résidence n'a pas été conçue pour mille ans, elle n'en a même pas tenu 30. Jugée insalubre et dangereuse, elle va être détruite. Déjà remplacée par une résidence plus moderne située juste à coté, plus haute, plus dans les normes actuelles, notre résidence des Floralies est vouée à mourir dans les prochains mois.

C'est à cette occasion que le monde artistique anonyme est venu lui rendre visite et lui a donné des couleurs que jamais elle n'avait eue durant sa courte vie. Pourquoi faut-il donc que l'on prenne soin des choses ou des gens seulement à la veille de les perdre ? Aujourd'hui, plus belle que jamais, elle s'enfoncera la tête haute dans l'oubli, non sans avoir, dans un dernier sursaut, marqué nos mémoires de son dernier scintillement, comme une étoile qui brille avant de s'éteindre.

A moins que...

PS : Merci à photodilettante pour avoir retouché certaines photos trop ternes.

Phénix
Phénix
Phénix
Phénix
Phénix
Phénix
Phénix
Phénix
Phénix
Phénix
Phénix
Phénix
Phénix
Phénix
Phénix

Commenter cet article

Daisy 22/04/2016 01:00

Très juste tout ce que tu dis là,moi non plus je ne sais plus qui disait ça Jules César .... L'inspiration reviendra peut-être enfin très certainement lorsque tu auras trouvé un sujet qui te passionne et ou t'inspire, tu sais moi à part les animaux plus rien ne m'inspire ne me passionne. Si le cœur t'en dit bien sûr et si tu trouves un moment viens donc faire un tour sur le blog de ma copinaute qui est aussi la copinaute de Chaourcinette, c'est sur haut et fort c'est: haut et fort poussière d'étoile elle s'appelle Quantique, elle se pose pour le moment des questions sur le respect,la colère peut- être aurais-tu envie de nous faire partager ton avis sur les questionnements en question enfin si tu en as envie, à bientôt ici chez 'Chaourcinette ou ailleurs et merci beaucoup pour ta réponse !

Daisy 25/03/2016 11:10

Bonjour et comment va notre Nours ? Ici en Belgique c'est très triste tu t'en doutes ... Bisous Daisy. De chez Chaourcinette

Nours 05/04/2016 21:02

Salut Daisy, je vais bien mais l'inspiration me manque pour réveiller ce blog. Il somnole paisiblement. Tu l'auras compris, la fréquence de mes apparitions est assez faible.
Te dire que je suis de tout cœur avec les belges ne t'apportera pas grand chose même si c'est sincère. Paradoxalement, je suis allé à peu près partout en Europe sauf en Belgique. J'aime l'humour belge même si je sais que vous ne vous résumez pas à ça. J'aime aussi votre accent qui sent bon la bonne humeur. J'aime votre capacité à ne pas vous prendre au sérieux, ce qui nous fait souvent défaut ici en Gaule. Jules César ne disait-il pas que de tous les peuples, les plus braves ce sont les belges. A moins que ce ne soit Uderzo...
Deux semaines après les attentats de Bruxelles, on ne parle ici presque plus de ça. Comme si après Charlie, puis le 13 novembre et maintenant le 22 mars chez vous, on avait intégré cette nouvelle donne et on s'habituait plus vite. Peut être que cette habitude, cette acceptation, avec tout ce que ça a de triste, peut être que c'est une chance, car à ne plus faire l'actualité que quelques jours, puis quelques heures, ces lâches assoiffés de reconnaissance immédiate abandonneront le terrain. Comme les idiots qui s'éloignent à nouveau du journaliste une fois que la retransmission de son intervention est terminée.

Ceher 08/03/2016 20:29

C'est beau, on se croirait dans un décor d'Avatar, le béton en un peu plus.

A Paris, ils ont fait la même chose avec la fameuse Tour 13. Bâtiment tout moche pendant des années, c'est devenu le nec-plus-ultra un mois avant sa fermeture, quand des tas d'artistes urbains l'ont investie pour s'en donner à coeur joie. Du coup, tout le snobisme parisien faisait la queue pendant des heures sur le bitume parisien pour pouvoir dire "j'ai vu le street art de la Tour 13 avant sa démolition" alors qu'ils se foutaient de son existence un mois plus tôt. Triste, comme l'humanité n'est pas reconnaissante même envers ce qu'elle a construit.

Nours 09/03/2016 00:02

Coucou ceher, sympa de te voir dans le coin :-)
Je pense que j'irai a nouveau m'y promener bientot, je n'ai pas encore vu toute une partie de la residence et il est possible que des superbes fresques m'y attendent...

chaourcinette 25/02/2016 11:56

magnifique hommage rendu à cette cité qui va disparaître ! J'adore la dernière photo ! et toutes les autres d'ailleurs ! ça donne de la gaieté à la grisaille ! et oui, on peut s'épanouir et être heureux dans ce genre de bloc! au dessus de chez moi, il y a deux barres ...20000 habitants ! je te mets un lien..
http://www.ina.fr/video/SXF01017451

Ils en ont abattu la moitié d'une, je te jure que j'ai vu des gens pleurer....ils pleuraient sur leur enfance, leurs souvenirs.....même s'ils ont été relogés dans de jolies maisons d'à peine trois étages, plus modernes, ils regrettent toujours leur "bout" de bloc disparu....
merci de nous faire partager ces beautés !!

Nours 25/02/2016 20:10

J'ai regardé la vidéo, c'est incroyable cette dimension ! La plus grande façade d'Europe à l'époque... et peut être toujours actuellement.
Je ne sais pas ce qu'en pensaient les anciens habitants de "ma" cité. Je sais que lorsque j'étais étudiant, j'avais visité des studios pour essayer de trouver un peu plus de surface que ma chambre de cité U. Mon budget ne me permettait pas grand chose et j'avais visité un studio dans cette résidence. Mes exigences étaient faibles pourtant, mais je n'avais pas pu. Trop déprimant. Je suis retourné dans ma barre de cité U et son doux nom de "tripode B" et me disant que l'important c'était pas la surface :-)

photodilettante 25/02/2016 06:48

ah ah.. je n'avais pas vu ton clin d'oeil, je passais juste t'en faire un ce matin, si tu veux je retouche les autres...

Daisy 19/02/2016 14:58

Très bien écrit et les photos sont très belles ! Daisy du blog de Chaourcinette

Nours 19/02/2016 22:51

Merci Daisy :-)
Ce sont les modèles qui sont beaux, je n'ai fait qu'appuyer sur un bouton sans même m'acquitter des droits d'auteurs :-)

caro 16/02/2016 00:06

Il y a un côté angoissant et en même temps une certaine beauté est là.

Nours 16/02/2016 19:11

Quand on y est, on y sent plus de la nostalgie que de l'angoisse. Avant les dessins, c'était beaucoup plus angoissant...

Zig 15/02/2016 11:05

Je suis ce végétal.
Quelque espèce de plante grimpante, sauvage, un peu folle, qui s'epanouit sur des terres qui sortent des sentiers battus.
Qui va vriller ses pousses loin du tuteur trop rigide et qui ventouse des chemins de traverse pour atteindre le soleil et offrir ses plus belles fleurs au jardinier en herbe qui aura su prodiguer ses soins amoureux et attentionnés.

Nours 15/02/2016 14:45

Il aimerait être cette terre sauvage où s'épanouiraient tes fleurs
Il aimerait être ce jardinier amateur qui te rendrait hommage
Et le tuteur d'hier, par ta danse, attendri
Goutera au plaisir de te voir revenir
T'enrouler dans ses bras, par le temps, alanguis
Et construire avec toi, un amour sans soupirs

gballand 14/02/2016 22:05

Beau musée d'art vivant à ciel ouvert. Les graffeurs s'en sont donné à coeur joie !

Nours 14/02/2016 22:10

Et comme le montre la dernière photo, cette résidence est un dédale de blocs, de chemins, d'escaliers, où fourmillent les dessins. J'aime d'ailleurs beaucoup le réveil-fraise, comme un songe de Caroll revisité par Dali...

Audrey et Cristophe 14/02/2016 21:10

"À moins que..." : tu as juste un vague espoir personnel ou il se passe des choses plus précises ?

Nours 14/02/2016 21:17

Les choses ou les gens meurent seulement quand on cesse de penser à eux.

Et mon oncle a fait graver sur sa pierre tombale : Mutatur non tollitur

photodilettante 14/02/2016 13:38

je n'ai pas critiqué les photos;.

Nours 14/02/2016 15:40

T'inquiète, c'était une auto-critique :-)

margi 14/02/2016 09:03

Les architectes qui crées ces habitations ne les habitent pas. Ils assouvissent juste leurs fantasmes instantanés et leurs conneries créatrices ! En tout cas, bravo aux grapheurs qui ont donné à ces tristes amas de béton des couleurs qui leur vont si bien.

Nours 14/02/2016 12:52

C'est effectivement une belle surprise. Ca fait plusieurs fois que j'y emmène mes filles car ce lieu est devenu une œuvre d'art à ciel ouvert

photodilettante 14/02/2016 06:38

j'aurais peint le béton de couleurs éclatantes, folles et j'aurais envahi ces terrasses de végétaux.. fouillis vert luxuriant. et des murs en végétaux un peu style dernière photo en plus élaboré

l'homme détruit tout, c'est ainsi. bon dimanche pimenté

Nours 14/02/2016 12:54

Désolé pour la qualité sommaire des photos, mon BBry n'arrive pas à la cheville de ton matériel de pro et la beauté des couleurs peine à masquer la médiocrité du photographe :-)